Marie-Christine Rivot est partie… – Authume – 1er août 2018

Marie-Christine Rivot est partie…

Authume (Jura) – 1er août 2018

Marie-Christine était l’une des correctrices de mes productions littéraires depuis une dizaine d’années. Au terme d’une maladie contre laquelle elle s’est battue pendant trois années, elle nous a quittés le 1er août 2018.

Lors de ses obsèques qui ont eu lieu à Dole le 6 août 2018, j’ai tenu à lui rendre l’hommage qu’elle méritait.

La paix retrouvée

De ses maux à mes mots

« Marie-Christine et moi nous sommes rencontrés en 1988. Bien que presque voisins authumois, c’est à mon cabinet de Dole que nos vies se sont d’abord croisées. Peu tolérante aux pollens, elle avait besoin d’un soutien médical pour l’aider à traverser ses printemps sans encombre et à mieux supporter ses maux (lire MAUX). Nous prîmes le temps de mieux nous connaître. Progressivement, les consultations changèrent de physionomie. Avec les années, le contenu en devint moins médical, un peu plus littéraire. Nous avions souvent l’occasion d’échanger sur la langue française. Ses charmes. Ses pièges. Ses méandres et ses facéties. Les réformes aussi que tout Enarque qui se respecte met un point d’honneur à concevoir pour la rendre plus simple voire simpliste en lui volant son âme pour en faire un langage pauvre et insipide.

Plus tard, ce sont mes mots à moi (lire MOTS) qui m’ont poussé à lui demander son aide. Le lecteur impénitent que j’étais avait basculé dans l’univers de l’écriture. Ce monde dont les rivages semblent toujours plus inaccessibles tant son exploration est longue, fastidieuse et dévorante. Mais Ô combien passionnante !

Et que de moments à échanger sur tel mot ou telle formule. Un style plutôt qu’un autre. Ce verbe là plutôt que celui-ci. Peut-être un moins d’adjectif. Ne vaudrait-il pas mieux alléger cette phrase dont la lourdeur nuit au rythme du texte. Nous étions très loin des banales fautes d’orthographe. A l’occasion de trois de mes projets littéraires, Marie-Christine m’avait embarqué avec elle dans ses analyses et ses explications qui éclairaient tout. La difficulté s’effaçait au profit de la compréhension. L’obscurité s’estompait. La lumière arrivait. Pleine de modestie, c’est avec beaucoup d’humour et de gentillesse qu’elle exerçait un art certain de la pédagogie et de la vulgarisation.

A travers elle, la langue française prenait le visage d’une femme simple, généreuse et toujours disponible.

Et ce fut toujours pour moi un réel plaisir que de me faire corriger par elle. La correction n’en était que plus douce. Je savais qu’après être passé à la moulinette bienveillante de sa lecture, je n’en sortirai que grandi. Prêt à affronter de nouveau les tourments de l’écrivain devant sa page blanche, en ayant à l’esprit la pertinence et la perspicacité de son jugement.

Dans les derniers mois de sa vie, elle a encore su trouver le temps et la force de corriger très consciencieusement les presque deux cents pages du brouillon de mon futur ouvrage. Un recueil d’une dizaine de nouvelles qui devrait s’intituler L’erreur de trop.

Marie-Christine, je ne savais pas que la fiction nous rattraperait à ce point et que la vie nous ferait cette vilaine farce !

Cette erreur de plus, cette erreur de trop. Celle de ton départ si tôt et si loin de nous.

Ce prochain livre te sera dédié.

Je ne t’oublierai pas Marie-Christine. Et tu seras toujours là pour m’aider à avancer dans le monde des mots. »

Michel BRIGNOT

Dole – 6 août 2018

Obsèques de Marie-Christine RIVOT

Cueilleur d’éclats – Souffle court Editions

Cueilleur d’éclats

C’est le titre du très beau livre de textes et de photographies que Souffle court Editions prévoient de sortir à l’automne prochain sous la direction de Philippe Vieille. Au côté de 11 autres écrivains, j’ai été convié à produire une fiction en m’inspirant des sculptures de YaNn Perrier. L’homme a du talent et ne manque pas de générosité. Ses oeuvres racontent des histoires qu’il faut savoir découvrir. L’artiste s’emploie à redonner vie au bois mort dans son atelier de Ravilloles près de Saint-Claude.

Le travail d’écriture est en cours. Soyez patients ! L’ouvrage sera très beau. Je n’en doute pas…

Authume (Jura) – 23 juillet 2018

« Chandelle » de YaNn Perrier

Paré pour les salons littéraires et les manifestations culturelles !!!

Paré pour les salons littéraires et les manifestations culturelles !!!

Michel BRIGNOT – Auteur – michelbrignot@gmail.comhttp://www.michelbrignot.com

Michel BRIGNOT – Auteur

Texte et Bulle – Damparis – 26 et 27 mai 2018

Salon texte et Bulle – Damparis (Jura) – 26 et 27 mai 2018

Salon Texte et Bulle – Damparis – 26 et 27 mai 2018

Rencontre avec le public et d’autres auteurs franc-comtois.

Salon Texte et Bulle – Damparis – 26 et 27 mai 2018

André Besson m’adresse une lettre d’encouragement – 26 juillet 2017

Dole – 26 juillet 2017

L’écrivain dolois André Besson m’a adressé une gentille lettre de soutien et d’encouragement après avoir lu quelques-uns de mes textes et mon dernier ouvrage.

Lettre d’André Besson

André Besson, né le 27 octobre 1927 à Dole (Jura), est un écrivain et journaliste français, auteur régionaliste de Franche-Comté.

Lycéen pendant la seconde guerre mondiale, il publie en 1944 clandestinement le poème Ordaour-sur-Glane. Étudiant à Paris ensuite, il publie dès 1946 plusieurs livres sur la guerre et la résistance.

Avec plus de 50 livres, il est auteur prolifique de romans régionalistes et de livres documentaires sur la Franche-Comté.  Plusieurs de ses livres sont adaptés à l’écran comme le roman policier La Grotte aux loups. Il est pendant trois ans présentateur de l’émission littéraire « Tribune livres ».

Il vit à Dole dans le Jura.

André Besson est lauréat du Prix Edgar Faure pour l’ensemble de son œuvre et de plusieurs autres prix littéraires

En 2006 il est reçu Chevalier de la Légion d’honneur.

André Besson
Lons le Saunier – 25 octobre 2014 – André Besson me remet le trophée Jean-Marie Garet de la meilleure nouvelle

Serre Vivante – Novembre 2017

Serre Vivante – Novembre 2017

Pontarlier – Absinthiades – 1er octobre 2017

Pontarlier (Doubs) – 17èmes Absinthiades – 30 septembre et 1er octobre 2017

Jérôme Genée et moi-même y présentions notre dernier livre “ Humeurs d’alambics, distillation en Franche-Comté “ paru en avril 2017 dont un chapitre traite de l’absinthe et de sa transformation. Un retour aux sources de la plante de notre ouvrage sur ses terres de Pontarlier.

Absinthiades 2017 – Jérôme Genée et moi-même

Pontarlier – 17èmes Absinthiades
L’Est Républicain – 1er octobre 2017

Luxeuil-les-Bains – 17 septembre 2017

Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) – 17 septembre 2017

Jérôme Genée et moi-même présentions quelques-uns de nos livres dans le cloître de Saint-Colomban à l’occasion des journée du patrimoine.

Froid et pluie ont malheureusement rebuté les visiteurs trop  peu nombreux ce jour-là…

Authume (Jura) – 11 septembre 2017

Sobre et utile, le marque-page à mon image…

Michel Brignot – Ecrivain

Comme le temps passe…

Dole (Jura) – 18 août 2017

Hier, Catherine Roy, correspondante du journal “Serre Vivante“, m’a interrogé sur mon parcours d’écrivain pour tenter de comprendre comment j’en étais arrivé là. Nous avons passé un long moment à échanger sur mes racines culturelles et littéraires, mes motivations, mes projets, ma façon de travailler. Mais j’ai surtout eu la surprise d’avoir pour la première fois devant moi le fruit de toutes ces heures d’écriture en empilant tous ces ouvrages sortis depuis 2008.

Certes, le temps passe. C’est une certitude. Mais elle est encore plus palpable lorsqu’on la mesure ainsi en pages d’écriture ou de lecture…

Déjà 9 ans de publication…