L’ordre du jour d’Eric Vuillard

Edité en 2017. France.

Eric Vuillard

Prix Goncourt 2017

“ Ils étaient vingt-quatre, près des arbres morts de la rive, vingt-quatre pardessus noirs, marron ou cognac, vingt-quatre paires d’épaules rembourrées de laine, vingt-quatre costumes trois pièces, et le même nombre de pantalons à pinces avec un large ourlet. Les ombres pénétrèrent le grand vestibule du palais du président de l’Assemblée ; mais bientôt, il n’y aura plus d’Assemblée, il n’y aura plus de président, et, dans quelques années, il n’y aura même plus de Parlement, seulement un amas de décombres fumants. “

Eric Vuillard nous fait entrer ici dans l’histoire par la petite porte. Dans ce roman remarquablement bien documenté, il nous invite à vivre les premiers jours de l’Anschluss, ces journées où Hitler a décidé d’envahir l’Autriche sans se soucier de l’opinion internationale ni de celle des Autrichiens eux-mêmes.

L’auteur nous décrit le mécanisme implacable avec lequel Hitler manipule tout son entourage, en proie à sa folie destructrice. Il se fie des gesticulations de Kurt Schuschnigg et du gouvernement autrichien qui font tout pour éviter l’invasion. Comble de l’ironie, l’Autriche est envahie avec des chars allemands en panne d’essence. Il convoque également les industriels les plus puissants d’Allemagne, les invitant à financer ses projets. C’est ainsi que tous ces messieurs en redingote se feront les complices d’un régime qui devra rendre des comptes au procès de Nuremberg. Le projet d’associer les plus grandes fortunes d’Allemagne leur est présenté comme le point unique à l’ordre du jour. C’est à prendre ou à laisser, mais avec Hitler, nul n’a jamais vraiment le choix. Chacun de ces invités est gentiment retourné comme une crêpe.

L’ordre du jour

Eric Vuillard nous relate ces journées plus comme une succession d’évènements anecdotiques que de faits réellement historiques. C’est là la force de son écriture.

Tout ceci ressemblerait presque à une farce si le sujet n’était aussi grave.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s