Soumission de Michel Houellebecq

Edité en 2015. France.

Michel Houellebecq
Michel Houellebecq

Comment pouvais-je imaginer en terminant la lecture de ce roman visionnaire sorti en 2015 que j’allais pratiquement me retrouver plongé au coeur de l’actualité politique du moment à la veille des élections présidentielles françaises 2017 ? Comment ne pas s’étonner du talent d’anticipation de Michel Houellebecq qui, avec quelques années d’avance, a su décrire pratiquement à la ligne près ce bordel institutionnel qui secoue actuellement la France. Sauf que Michel Houellebecq, non content de nous annoncer un séisme politique, le rend encore plus cataclysmique en le nappant d’une sauce islamique qui donne à la société française un nouveau visage et une dimension inattendue. Pour déjouer la montée du Front National de plus en plus menaçant, les divers partis de droite et de gauche n’ont pas d’autre choix que de se lier à la Fraternité musulmane, le seul parti qui peut prétendre faire barrage à la vague d’extrême droite de Marine Le Pen. Et c’est Mohamed Ben Abbes qui sort vainqueur du débat et devient le nouveau président de la République Française. Petit clin d’oeil à l’actualité du moment, il appelle François Bayrou à ses côtés en signe de ralliement au monde politique français. Dans un programme nimbé de religion, il va s’attacher à mettre la famille en avant et à prôner un certain modèle français. L’élite nationale est invitée à adhérer à son idéologie. Les jeunes filles doivent arrêter leurs études tôt pour se marier et faire des enfants. Les universitaires et les grands décideurs de la société française ont le choix de refuser ce qu’on leur propose et d’être gentiment poussés vers la touche ou d’accepter d’être formatés dans le moule musulman : conversion à l’Islam, développement de la polygamie, privatisation des grandes institutions françaises qui sont maintenant financées par les grandes puissances pétromonarchiques.  La France va devenir une nation essentielle au sein d’une nouvelle Europe élargie au pourtour méditerranéen. Le milieu de la Sorbonne, d’abord en émoi, finit par se résoudre à accepter ces nouvelles règles qui ne sont finalement pas si désagréables. Et même notre professeur grand spécialiste de Joris-Karl Huysmans qu’il fait entrer dans la Pléiade, d’abord réticent et rebelle à cette immiction de l’Islam dans sa petite vie, finit par se soumettre dans l’espoir de renaitre à une nouvelle vie. Comment résister à la proposition que lui fait sa hiérarchie : garder son indépendance intellectuelle et continuer ses recherches, avoir un salaire trois fois supérieur, vivre dans un très grand appartement, être marié à trois ou quatre jeunes et jolies femmes dévouées à sa personne. “La chance d’une deuxième vie, sans grand rapport avec la première“ avoue le personnage principal du livre.

Ce qui commençait comme une révolution sans heurt devient finalement une saisissante farce politique et morale.

Soumission
Soumission

Cette fiction satirique prend parfois des allures de fable fantastique. Drôle, grave et inquiétante, elle se veut avant tout une analyse que l’auteur fait de la société française et de ses profondes mutations. Michel Houellebecq ayant été taxé d’islamophobie, ce livre a été mal accueilli à sa sortie en France et a fait l’objet de nombreuses analyses contradictoires.

Michel Houellebecq reste ici fidèle à son image d’écrivain espiègle et grand agitateur de consciences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s