La fille du train de Paula Hawkins

Edité en 2015. Angleterre.

Paula Hawkins
Paula Hawkins

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend toujours le même le train matin et soir pour se rendre à son travail à Londres et en revenir. Et chaque jour, elle observe une maison, toujours la même, celle dans laquelle vivent Jason et Jess, un couple qui semble follement amoureux. C’est du moins ce qu’elle s’imagine lorsqu’elle les voit tendrement enlacés dans leur jardin. Et un jour qu’elle les observe à nouveau comme à son habitude, Jess en tient une autre dans ses bras. Mais qui est vraiment Jess ? Et qui est cette inconnue qui arrive ainsi dans la vie de Rachel et à qui elle invente une existence. Jess a-t’il une double vie ?

L’intrigue démarre vraiment lorsque cette femme disparait et que Rachel découvre l’inconnue dans les faits divers. Elle apprend par la presse qu’elle s’appelle Megan et qu’elle n’était manifestement pas aussi heureuse que ça dans sa vie de couple avec son ami Scott. Au fil de l’enquête celui-ci devient rapidement suspect d’avoir assassiné sa femme dont on retrouve le corps mutilé et enterré en pleine nature. Mais Rachel souffre, s’enferme dans une obsession oppressante confinant à l’hallucination alors qu’elle est de plus en plus persuadée d ‘avoir déjà vu Megan dans une autre vie avec un homme qui n’est autre que Tom, l’ex mari de Rachel qui a refait sa vie avec Anna sa maîtresse avec laquelle il a eu un enfant.

Paula Hawkins nous embarque alors dans un thriller psychologique haletant entre Rachel, Megan et Anna, ces trois femmes aux destins croisés. Rachel est persuadée qu’elle a été témoin de l’enlèvement de Megan mais ses déclarations à la police ne pèsent pas lourd et ne sont pas prises au sérieux. Rachel est malheureusement alcoolique et sa vie a basculé lorsqu’elle a perdu son travail. Depuis, elle fait semblant de vivre et prend son train tous les matins et tous les soirs comme si elle avait encore un emploi et une vie sociale. Mais son meilleur ami est l’alcool qui lui permet d’oublier ses déboires conjugaux et le vide sidéral de sa vie. Et Rachel, qui n’a jamais pu donner d’enfant à Tom, s’enferme encore plus dans sa piètre image lorsqu’elle enlève presque la petite Evie des bras de sa mère Anna, devenant alors de moins en moins crédible aux yeux de la justice.

La fin de ce roman est  éclatante dans la façon dont Paula Hawkins gère le suspense jusque dans les dernières pages. Elle y met en scène une rencontre improbable dont l’issue nous soulagera en nous apportant la solution de l’énigme et en nous faisant oublier ce couple idéal qu’était Jason et Jess.

La fille du train
La fille du train

Ce roman a été adapté au cinéma en 2016 par Tate Taylor. Paula Hawkins s’est dite bluffée et agréablement surprise par l’adaptation de son roman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s