La valse de Valeyri de Guðmundur Andri Thorsson

Edité en 2016. Islande.

Guðmundur Andri Thorsson
Guðmundur Andri Thorsson

Il m’ a été difficile de chroniquer ce livre qui est en fait une succession d’histoires islandaises très courtes mais dont les protagonistes portent des noms qu’un cerveau français mémorise mal. Mais peu importe, la poésie et la magie opèrent même s’il m’est toujours un peu ardu de m’immerger au coeur de cette littérature islandaise encore malheureusement trop peu connue au sud d’Amsterdam. Et que dire de la langue en version originale (voir vidéo en fin d’article) ?

La valse de Valeyri se découvre comme une mosaïque de portraits, seize destins retracés en autant de chapitres, dans une parfaite unité de temps et de lieu : tout se passe à Valeyri, un village de pêcheurs islandais, pendant un après-midi de la Saint-Jean. La petite commune de mille âmes se prépare pour le grand concert de la chorale dirigée par Kata, et à l’heure où cette jeune musicienne slovaque traverse le village à vélo pour se rendre à la salle des fêtes, chacun des protoganistes du livre se laisse aller à ses pensées.
Kalli, qui sera le soliste de la chorale, se repose au milieu de son atelier rempli d’un fatras qui lui semble représentatif de sa vie ; c’est lui qui avait arraché Kata à une boîte de strip-tease de la capitale où elle avait atterri après avoir été enlevée de son pays. Le pasteur du village a joué au poker en ligne toute la nuit, il sort une autre bière du frigo et s’apprête à se faire passer pour malade afin de ne pas avoir à assister au concert.
Au même moment, deux couples amis prennent une collation et se souviennent de la crise de 2008 qui a failli les ruiner, mais aussi des mensonges et des infidélités de chacun. Un homme d’une soixantaine d’années qui est venu de Reykjavik pour vivre à Valeyri, le village de ses ancêtres, repense à sa vie d’avant, marquée par sa riche carrière de publicitaire. Le vieux Lalli, qui a perdu le sens de l’orientation, se remémore le moment où il avait choisi d’avouer à son épouse mourante son amour pour une autre femme…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s