L’Arabe du futur de Riad Sattouf

Edité en 2014. France.

Riad Sattouf
Riad Sattouf

Dans cette bande dessinée, Riad Sattouf, auteur satirique d’origine franco-syrienne, nous raconte les premières années de sa vie entre 1978 et 1984. Né en France, il est le fils de Clémentine et de Abdel-Razak. Ce dernier, très ambitieux, rêve d’embrasser une carrière politique. Au terme de nombreuses années d’étude en France, il arrive finalement à obtenir un diplôme de docteur en histoire. Et commence alors un long périple entre la Lybie de Kadhafi et la Syrie d’Hafez Al-Assad où les parents traînent avec eux leur petit garçon blond qui devient la curiosité de tous ceux qu’il croise. Le père de Riad y retrouve sa famille alors que sa mère se débat pour tenter de se conformer le mieux possible à son nouvel environnement. Ce livre nous décrit le choc des cultures et des religions vu à travers le regard d’un enfant qui voudrait qu’on lui donne des explications simples sur ce qu’il voit et à qui on répond immanquablement par des théories d’adultes gorgées de ferveur religieuse, de fanatisme, de misogynie et d’antisémitisme, dans une société aux mains d’un dictateur que Sattouf nous présenterait presque comme un bon père de famille… La famille Sattouf revient finalement en France avec deux enfants.

Dans cette bande dessinée a priori drôle et sans prétention, Riad Sattouf aborde certains des sujets de société qui sont au coeur de l’actualité contemporaine avec en premier lieu, la double question de l’intégration et de la tolérance.

L’arabe du futur

L’Arabe du futur : une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) est le premier tome d’une collection de deux ouvrages autobiographiques.

Riad Sattouf  est né en 1978 d’un père syrien et d’une mère française. Il passe les dix premières années de sa vie en Libye puis en Syrie.

Fidèle téléspectateur de dessins animés et amateur de bandes dessinées que sa grand-mère lui envoie régulièrement depuis la France, Riad se tourne vers le dessin, activité qu’il exerce depuis son plus jeune âge et dans laquelle il se révèle particulièrement talentueux. Après une école d’arts appliqués, il entre à l’Ecole des Gobelins dans le but de se consacrer aux films d’animation. Il réalise durant cette période une série de bandes dessinées de commande pour les éditions Delcourt et des illustrations pour divers éditeurs jeunesse…

En 2003, les éditions Dargaud éditent le premier tome des Pauvres aventures de Jérémie, Pays de la soif. Le second tome, Jolis pieds de Florence, suit l’année suivante, ainsi que No Sex in New York.

2006 inaugure une nouvelle série, Laura et Patrick : les jeunes de la jungle, et Riad Sattouf publie Histoire de rire et Pascal Brutal, fiction humoristique se passant dans une France ultralibérale.

Il revient en 2007 pour le tome 2 du Mâle dominant – Pascal Brutal.

 En 2009, Riad Sattouf crée la surprise : il est cette fois de retour avec un long métrage Les Beaux Gosses, centré sur un adolescent loser. Une nouvelle façon d’exprimer sa singulière vision du monde.

En 2015, Le Fauve d’or du meilleur album du 42e Festival d’Angoulême a été décerné à l’album L’Arabe du futur : une jeunesse au Moyen-orient (1978-1984), dans la foulée le dessinateur publie le second volet de son excellente bande dessinée autobiographique L’Arabe du futur, tome 2. Une jeunesse au Moyent-Orient (1984-1985).

(Source : Evene)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s