Les filles du calvaire de Pierre Combescot

Edité en 1991. France.

Pierre Combescot

Prix Goncourt 1991

Ce roman a fort logiquement été récompensé par le Prix Goncourt 1991. Dans cette très longue histoire, l’auteur nous raconte la vie de Maud, la patronne des Trapézistes, café situé aux Filles-du-Calvaire tout près du Cirque d’Hiver. Qui est-elle vraiment et qui sont donc tous ces pensionnaires du bistrot des Trapézistes, tous ces personnages aux destins avortés ou entrelacés parmi lesquels on trouve entre autre des artistes, des maquereaux, des prostituées et des voyoux de tout poil ? Dans un style précis, chatoyant et agréable, l’auteur y met en scène des personnages qui semblent tout droit sortis de l’univers de Dickens, Balzac ou Boudard. Tout sent le vrai dans cette saga qui commence dans la Tunisie de l’avant-guerre, se poursuit pendant les années de la “joyeuse collaboration“ et se termine par un coup de théâtre près de la rue des Martyrs. On y vit, on s’y aime, on se trahit, on complote et on y meurt de façon plus ou moins naturelle. Pierre Combescot, journaliste de formation, nous livre ici un reportage, romanesque certes, sur le Paris de l’occupation et de l’après-guerre où chacun cherchait à sauver sa peau et à se reconstruire aussi bien que possible. Apparaît de façon récurrente, un peu à la manière d’une petite musique de fond, le personnage de Henri Désiré Landru qu’on ne présente plus, tristement célèbre pour ses crimes abominables, mais qui fascinait aussi et envoûtait même parfois certains de ses contemporains.

Les filles du calvaire

Bref, vous l’aurez compris, il est difficile de parler davantage de ce roman, ce qui reviendrait à en trahir l’esprit et en dévoiler l’intrigue.

Alors faites comme moi, prenez le et ne le lâchez pas jusqu’à la dernière ligne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s