Me reconnais-tu ? d’Andrea Bajani

Edité en 2013. Italie.

Andrea Bajani
Andrea Bajani

Mi riconosci ?

C’est le roman qu’a écrit Andrea Bajani après la mort d’un autre écrivain italien, Antonio Tabucchi, de trente ans son aîné, décédé à Lisbonne d’un cancer en mars 2012. Tabucchi, d’origine pisane, le plus portugais des écrivains italiens, traducteur et biographe de Fernando Pessoa.

Le récit commence près du cercueil de Tabucchi et nous fait remonter le temps jusqu’aux premières rencontres entre les deux hommes. C’est l’histoire des débuts de leur relation et de leur amitié, souvent tendre, parfois impertinente, et des derniers mois de la vie de Tabucchi. C’est aussi un magnifique hommage à cet écrivain qui avait accueilli Bajani à l’occasion de l’écriture d’un de ses romans, la saga d’une affection qui ne s’est jamais démentie entre les deux hommes.

On y suit la déchéance physique de Tabucchi et ses derniers sursauts d’écrivain quand il a encore la force, déjà en soins palliatifs et sous oxygène, de dicter une dernière nouvelle à son fils.

Cet ouvrage posthume est un hymne magnifique à l’humanisme et au talent de Tabucchi. cet écrivain dont le visage s’est lentement métamorphosé au cours de sa vie, perdant déjà sa fine moustache pour finir par se décharner sous les coups de pince du crabe…

A lire bien sûr et, pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, une occasion de découvrir l’oeuvre littéraire d’Antonio Tabucchi…

Me reconnais-tu ?
Me reconnais-tu ?

Né à Rome en 1975, Andrea Bajani vit à Turin. Aux Editions Gallimard ont paru Si tu retiens les fautes (2009) et Toutes les familles (2013), pour lequel il avait reçu le prestigieux prix Bagutta en Italie.

Il publie son premier roman Morto un papa (Portofranco), en 2002, et l’année suivante, le court roman picaresque Qui non ci sono perdenti (Pequod). Son troisième roman, Cordiali saluti (Einaudi 2005) est bien accueilli par la critique et le public et il est traduit en français.

En 2006, le reportage Mi spezzo ma non m’impiego (Einaudi), est une enquête dans l’univers des nouveaux emplois précaires.

En 2011, il a remporté le Premio Bagutta avec le roman Toutes les familles. En 2008, il a remporté le Premio Mondello, le Premio Recanati et le Premio Brancati avec le roman Si tu retiens les fautes et le Premio Lo Straniero.

Editions françaises des oeuvres d’Andrea Bajani

  • Très cordialement (Éditions du Panama, 2005)
  • Si tu retiens les fautes (Editions Gallimard, 2009) 
  • Toutes les familles (Editions Gallimard, 2013) 
  • Me reconnais-tu ? (Editions Gallimard, 2014)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s