Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand

Edité en 2013. France.

Agnès Martin-Lugand
Agnès Martin-Lugand

“Ils étaients partis en chahutant. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux“.

Brusquement, Diane perd son mari Colin et sa fille Clara dans un accident de voiture. Après une longue période pendant laquelle son ami Félix ne parvient pas à la sauver de sa tristesse et de son désarroi, Diane prend elle-même la décision de rompre avec son quotidien pour fuir le souvenir du drame. Alors que tout était mort en elle, que rien ne lui laissait plus espérer une survie normale, elle part en Irlande. Là, seule et loin des siens, elle réapprend à vivre au milieu de ses nouveaux amis qui ne lui posent aucune question sur son passé. Edward est là. Cet homme à l’abord brut et inhospitalier va en fait se montrer celui qui lui apportera une lueur d’espoir. Dans la redécouverte de l’amour, elle saura penser à un lendemain sans pour autant oublier son passé… Sous la carapace de l’homme rude et peu avenant, se cache en fait un humain qui ne demande lui aussi qu’à réapprendre à vivre…

Agnès Martin-Lugand nous livre ici une histoire simple sur le thème du deuil et de la résilience déjà souvent traité dans la littérature et au cinéma. L’écriture y est fluide et facile à lire. Cette histoire aura une suite dans “La vie est facile ne t’inquiète pas“.

A ne pas manquer…

Les gens heureux lisent et boivent du café

Agnès Martin-Lugand, née à Saint-Malo en 1979, est une romancière française.

Psychologue de formation, elle s’est tournée vers l’écriture et a publié un premier roman, Les gens heureux lisent et boivent du café, en auto-édition sur la plate-forme Kindle d’Amazon.com le 25 décembre 2012.  Vite repérée par des blogueurs littéraires proches du milieu de l’auto-édition, elle a été abordée par Florian Lafani, responsable du développement numérique des Éditions Michel Lafon, avec une proposition d’entrer dans l’édition traditionnelle. Le roman une fois entré au catalogue de Michel Lafon, l’éditeur a assuré des traductions dans plusieurs langues européennes, notamment en espagnol, italien, néerlandais, polonais et turc.

Un deuxième roman, Entre mes mains le bonheur se faufile, a été publié en juin 2014, et un troisième, La vie est facile, ne t’inquiète pas, le 23 avril 2015, toujours chez Michel Lafon.

Bibliographie

  • 2013 : Les gens heureux lisent et boivent du café, Michel Lafon
  • 2014 : Entre mes mains le bonheur se faufile, Michel Lafon 
  • 2015 : La vie est facile, ne t’inquiète pas, Michel Lafon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s