L’emprise de Marc Dugain

Edité en 2014. France.

Marc Dugain
Marc Dugain

Philippe Launay est le favori potentiel des futurs candidats à l’élection présidentielle. Mais les choses ne sont évidemment pas si simples pour lui puisqu’il lui faudra déjouer tous les pièges que lui tendront ses ennemis politiques ou composer avec un milieu familial pour le moins complexe, entre l’ombre d’une fille morte par suicide et les personnalités dérangeantes de son épouse et de son autre fille.

Dans ce roman, le premier volet de la Trilogie de l’emprise, Marc Dugain nous emmène à nouveau dans les coulisses du monde politique et des services secrets. Les destinées de personnages au départ sans liaison évidente finissent par se rejoindre dans ce thriller puzzle remarquablement bien construit. Tout y est possible, tout y est plausible, et une vie humaine ne vaut ici pas grand chose à l’échelle des ambitions personnelles des prédateurs de la sphère politique nationale et internationale. L’auteur a manifestement effectué un remarquable travail de documentation pour arriver à un tel point de description technique de ces milieux dont on ne connaît souvent que la partie émergée.

Lorraine, l’agent des services secrets chargée de l’enquête, nous emmène avec elle entre Paris, la Bretagne et l’irlande. Quant à Philippe Launay, il devra aller jusqu’à Vancouver pour renouer un lien seulement politique avec sa dernière fille. Et l’ignoble Corti, l’éxécuteur des basses oeuvres, se fend finalement d’un trait d’humour lorsqu’il conseille au futur président de lancer une campagne de sécurité routière pour que les piétons respectent les passages cloutés, “Deloire venant d’être percuté par une voiture sur un passage piéton“, manifestement couplable “d’incivisme“…

L’emprise

A lire avant de rapidement découvrir la suite, Quinquennat (2015).

Marc Dugain est né le 3 mai 1957 au Sénégal où son père était coopérant. Il est revenu en France à l’âge de sept ans et durant son enfance, il accompagnait son grand-père à La maison des Gueules cassées de Moussy-le-Vieux, château qui avait accueilli les soldats de la Première Guerre mondiale mutilés du visage.
Il obtient ensuite son diplôme de l’Institut d’études politiques de Grenoble et travaille dans la finance avant de devenir entrepreneur florissant dans l’aéronautique. 
Avant son premier roman, Marc Dugain n’avait jamais écrit, excepté un bon millier de lettres à son amie d’enfance et quasi-sœur, l’écrivain Fred Vargas.
A trente-cinq ans, il commence une carrière littéraire en racontant le destin de son grand-père maternel, “gueule cassée“ de la guerre de 14-18 : ce sera La Chambre des officiers, publié en 1999 et qui le fera connaître. Il obtiendra pas moins de 20 prix littéraires dont le prix des libraires, le prix des Deux-Magots et le prix Roger-Nimier.
Marc Dugain présida le jury du Livre Inter 2009.
Les œuvres récentes les plus remarquées de Marc Dugain sont à ce jour des romans plus étoffés, aux contextes historiques modernes, mais variés : la vie de John Edgar Hoover, chef trouble du FBI pendant quarante-huit ans dans La Malédiction d’Edgar (2005), ou les rouages soviétiques et la catastrophe du sous-marin Koursk sous Vladimir Poutine, Une exécution ordinaire sous Staline (2007), ou encore Avenue des géants qui raconte le destin du tueur en série américain Edmund Kemper.

Ses deux derniers livres L’emprise (2014) et Quinquennat (2015) sont les 2 premiers volets d’une trilogie romanesque et politique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s