Entre frères de sang de Ernst Haffner

Edité en 1932. Allemagne.

Blutsbrüder

Ce livre a remporté un immense succès en Allemagne en 1932 avant d’être condamné par les nazis et brulé publiquement lors des autodafés de livres. Ca n’est qu’en 2012 qu’il a été réédité.

Ce roman retrace la vie de jeunes gens de la société allemande de l’entre-deux-guerres cherchant à sortir de la dépression sociale et économique dans laquelle la Première Guerre mondiale a jeté l’Allemagne. Cette “armée de vagabonds de la grande ville“, la plupart d’entre eux, sans famille et sans parent, orphelins, frondeurs et fugueurs, n’ont pour tout objectif que de s’enfuir de l’Assistance Publique dans laquelle ils connaissent un mode de vie quasi carcéral en espérant vivre un lendemain meilleur.

S’organisant en bandes comme celle des “frères de sang“, ils connaissent quotidiennement la violence, la corruption, la prostitution, la maladie, le froid ou la faim au coeur de Berlin.

Bien peu réussiront à se sortir de ce marasme qui ne fera malheureusement que les plonger dans la Seconde Guerre mondiale imminente. Tous, aussi bien ceux qui auront réussi à devenir honnêtes que la grande masse des autres, devront alors affronter le nazisme et sa férocité, véritable machine à broyer cette jeunesse sans illusion pour en faire une chair à canon livrée en pâture à ses ennemis.

Ernst Haffner, écrivain allemand maudit des années trente, nous livre ici une description réaliste, presque un essai sociologique , sur cette Allemagne qui n’en finissait pas de souffrir pour essayer de renaître de ses cendres.

Un livre qui doit contribuer au devoir de mémoire et nous aider à mieux comprendre que les victimes étaient aussi allemandes…

Entre frères de sang

Selon les seuls faits connus, Ernst Haffner aurait été journaliste et travailleur  social, et si son roman a été publié avec un large succès à la fin de l’année 1932, la publication a rapidement été interdite par les nazis un an plus tard. Le mystérieux écrivain et ses éditeurs ont été condamnés par la chambre de littérature du  Reich de Goebbels à la fin des années 1930. Après cela, on aurait perdu la trace de l’écrivain.

Les archives de l’éditeur original de l’ouvrage, Bruno Cassirer, auraient été brûlées pendant le bombardement de Hambourg en 1943.

A lire aussi sur la même époque Seul dans Berlin de Hans Fallada publié en 1947, traitant de la résistance allemande anti-nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s