Plus haut que la mer de Francesca Melandri

Edité en 2011. Italie.

Francesca Melandri

Più alto del mare

Prix Stresa 2012.

L’île. C’est là que se trouve la prison de haute sécurité où Luisa et Paolo se rendent par bateau pour visiter leurs prisonniers respectifs. Le mari de Luisa, un individu violent et brutal, a été condamné pour avoir tué un homme. Le fils de Paolo a été condamné pour le même délit mais lui, il a éxécuté une personnalité politique pour assouvir sa faim de liberté et de révolution. Rien ne devait rapprocher ces deux individus aux destinées très différentes. Luisa, agricultrice d’origine modeste, mère de cinq enfants, soumise dès son plus jeune âge à ce mari sans sentiment qui ne lui apporte que le minimum d’amour. Paolo, lui, est un intellectuel, professeur de philosophie à la retraite, veuf depuis que sa femme est morte de maladie et du chagrin que lui a procuré le sombre destin de son fils, ce fils qui n’a pourtant fait qu’appliquer les théories libertaires et égalitaires assénées par son père. Alors qu’ils doivent rejoindre le continent par le bateau, Luisa et Paolo se trouvent empêchés de rentrer par une tempête. Ils sont alors forcés de passer une longue nuit sur cette île et sont accueillis par Pierfrancesco Nitti, gardien de prison, troisième protagoniste de ce huis-clos, homme fruste et sans vergogne qui suscite aussi un sentiment de peur chez sa femme qui s’en ouvre à Luisa.

Pendant cette parenthèse dans leurs vies, Luisa et Paolo se découvriront et se donneront ce qu’ils n’avaient plus depuis longtemps, au delà de leurs différences sociales et culturelles. Nitti finira aussi par comprendre quel homme il est aux yeux de son épouse.

Au petit matin, le bateau viendra chercher Luisa et Paolo qui ne se reverront sans doute jamais. Luisa récupérera et gardera toujours sur elle la photographie de la fille de la victime du fils de Paolo, seul trait d’union entre eux qui survivra à cette histoire d’amour d’une nuit.

Plus haut que la mer

Plus haut que la mer, c’est bien sûr le site sur lequel est perché la prison mais c’est aussi la grandeur des sentiments que nous offre Francesca Melandri dans cette très belle histoire.

Un second roman qui a valu à son auteure le Prix Stresa 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s